Pyrale du maïs

La pyrale du maïs sévit principalement dans les régions où le maïs est beaucoup cultivé. Des tiges rougeâtres, pliées ou cassées, de la sciure à l'aisselle des feuilles sont autant de signes d'une attaque de la pyrale du maïs, principal ravageur de cette culture.

La larve de la pyrale monte à l'intérieur de la tige en creusant une galerie, ce qui fragilise la plante Le rendement tant en grain qu'en ensilage plante entière peut être réduit de manière significative. Les trous de pénétration forés par les larves sont des portes d'entrée pour les champignons du genre fusarium qui peuvent former des mycotoxines. Ces mycotoxines peuvent causer des pertes de performance chez les porcs et les bovins..

Une lutte directe contre la pyrale du maïs avec des trichogrammes est indiquée lorsque l'année précédente environ 15 % des tiges dans le maïs grain et 30 % dans le maïs ensilage étaient attaquées.

Dès le 10 juin environ, selon les conditions climatiques, commence la migration des pyrales (papillons adultes) qui ont hiverné sous forme de larves diapausantes dans des anciennes parcelles de maïs vers les nouvelles cultures. Et le dépôt des oeufs de pyrale redémarre.   

Les trichogrammes pondent leurs oeufs dans ceux de la pyrale, où ils se développent. Ainsi les oeufs de la pyrale sont détruits et des nouveaux trichogrammes éclosent. Ils restent dans la parcelle et se multiplient  jusqu'au moment où aucun oeuf de pyrale n'est déposé (environ mi-août).

 

Maiszuensler-Weibchen_gedreht2.jpg

Femelle de la pyrale du maïs

L5-Ostrinia-im-Staengel_kleiner2.jpg

Dégât de larve dans une tige de maïs

Maisstaengel3.jpg

Tige de maïs pliée

Les produits suivants peuvent être utilisés contre la pyrale du maïs: Optibox, Trichocap PlusOptisphère  et OptiDrone.

> Boutique en ligne