les mouches d'étable

Les mouches à purin et les microguêpes ne deviennent-elles pas elles-mêmes un fléau, si je les utilise pour lutter contre les mouche d’étable?

Non. Par nature, la mouche à purin craint la lumière et se tient exclusivement aux abords du canal à lisier resp. sous les caillebotis. Les microguêpes n’évoluent que dans les zones périphériques de la litière profonde, là où se trouvent les nymphes des mouches d’étable et où elles ne risquent pas d’être piétinées par les animaux. 

 

Pourquoi recommandez-vous 12 livraisons à intervalles de 2 semaines?

Les mouches d’étable se développent un peu plus rapidement que les auxiliaires, de sorte que leur nombre s’accroît à une vitesse fulgurante par rapport aux auxiliaires lorsque les températures sont élevées. L’utilisation régulière d’auxiliaires en été maintient la population des mouches d’étable à un seuil supportable par les animaux.

 

Quel est le moment idéal pour lâcher les auxiliaires?

Dès que les premières mouches d’étable sont observées, le lâcher d’auxiliaires peut commencer. Cela dépend étroitement de la température. Surveillez la présence de mouches d’étable dès le début du mois de mars. 

 

De très nombreuses mouches sont déjà présentes dans mon étable. Est-il encore possible de lâcher des auxiliaires?

Si la population de mouches d’étable est déjà très importante, l’utilisation d’auxiliaires n’est plus possible pour réduire le nombre de mouches d’étable à un niveau acceptable. Dans ce cas, l’application d’une préparation chimique serait efficace. Après 8 à 10 jours de délai d’attente, vous pourrez alors lâcher des auxiliaires à intervalles de 2 semaines pour éviter une nouvelle pullulation de mouches d’étable.

 

Les mouches du purin et les microguêpes sont-elles également efficaces contre les mouches charbonneuses / mouches piqueuses?

En règle générale, la mouche charbonneuse / mouche piqueuse ne se développe pas dans les étables, mais vient de l’extérieur. Les auxiliaires agissant sur un stade précis du cycle de développement des mouches, celles qui se développent à l’extérieur de l’étable ne peuvent donc pas être combattues de cette manière. 

 

Est-il possible de traiter un tas de fumier avec des microguêpes?

Sur un tas de fumier, les microguêpes seraient exposées à des conditions fréquemment variables et pourraient également migrer, ce qui ne permet pas une efficacité optimale. Néanmoins, certains éleveurs traitent leur tas de fumier avec succès en surdosant les microguêpes. Le traitement d’un tas de fumier devrait être bien réfléchi et le risque d’une efficacité insuffisante est à prendre en compte.